Mesures et actions concrètes pour les acteurs professionnels

De manière différenciée par secteurs d’activité professionnels, toute une série de mesures de réduction de consommation sont possibles. 

Title
Des réductions de consommation via vos installations

Column
Votre chauffage

Vannes thermostatiques en ordre

A la rentrée automnale, il est important de vérifier que toutes les vannes thermostatiques fonctionnent et que le réglage de la température est en ordre. Ceci avant le lancement de la période de chauffe.

SuisseEnergie - Régler correctement les vannes thermostatiques avant la saison de chauffe
 

Thermostats des zones publiques sécurisés

Les zones publiques telles que les couloirs, toilettes ou douches sont parfois sujettes à des adaptations des vannes thermostatiques. Elles sont souvent plus risquées au vol ou vandalisme de toute sorte. Dans ce sens, il importe de les protéger, contre le vol mais aussi pour s’assurer qu’elles ne soient pas déréglées.

SuisseEnergie - Les vannes thermostatiques protègent et limitent la température
 

Radiateurs purgés

Les radiateurs doivent au minimum être purgés tous les trois ans. Faites-le de suite, cela vous assurera qu’ils chauffent bien et qu’ils consomment moins d’énergie !

SuisseEnergie - Purger les radiateurs en automne
 

Courbe de chauffage réglée

Par temps froid (juste au-dessous de 0°C), ainsi que par temps plus chaud (un peu plus de 10°C), il faut ajuster correctement la température ambiante à celle de l’extérieur. Il s’agit dans un premier temps de déterminer les températures, identifier les pièces critiques, corriger la courbe de chauffage et adapter la limite de chauffage. De l’observation puis des réglages corrects sont ensuite nécessaires.

SuisseEnergie - Comment bien régler la courbe de chauffe
 

Température baissée durant la nuit

Afin de ne pas gaspiller de l’énergie, il importe de baisser la température de départ du chauffage ou de certains circuits de chauffage en dehors des heures d’utilisation des locaux.

SuisseEnergie - Baisser la température de départ en dehors des heures d'utilisation
 

Réduction du débit de la pompe de circulation

Trop souvent, les pompes de circulation de chauffage véhiculent trop d’eau qu’il faut ainsi chauffer inutilement. En réglant le débit, cela permet de réduire la consommation d’électricité.

SuisseEnergie - Diminuer le débit de la pompe de circulation
 

Pompes à chaleur air-eau dégivrées

Une vérification régulière des pompes est importante pour identifier si une couche de glace irrégulière se forme avec des zones plus ou moins givrées. L’objectif est de trouver la température de dégivrage minimale afin que la glace ne se forme plus sur l’évaporateur.

SuisseEnergie - Un bon dégivrage fait aussi fondre les coûts
 

Evaporateur et pompes à chaleur nettoyés

Une consommation d’énergie allant jusqu’à 45% plus élevée est possible pour des installations dont l’évaporateur est encrassé. Il est nécessaire de nettoyer l’évaporateur tous les deux ans.

SuisseEnergie - Nettoyer régulièrement l'évaporateur des pompes à chaleur
 

Cela peut en outre vous être utile :

Votre aération

Heures de fonctionnement adaptées

Les heures de fonctionnement de la ventilation sont alignées avec l’utilisation effective des pièces. En dehors de ces heures, réduisez en la puissance ou arrêtez-la. Toute ventilation stoppée entre 20 heures et 6 heures, tous les jours, permet une réduction d’énergie de près de 40%.

SuisseEnergie - Adapter les heures de fonctionnement de la ventilation à son utilisation effective
 

Débit d’air correctement réglé

Tenant compte des besoins effectifs des pièces, le débit d’air peut être adapté. En diminuant le débit d’air de moitié, cela permet une réduction d’énergie de près de 80%.

SuisseEnergie - Un bon débit d'air améliore la qualité de l'air intérieur
 

Grandes pièces adéquatement ventilées

Des grandes pièces telles que restaurants, aulas, salles polyvalentes ont des taux d’occupation variables. N’hésitez ainsi pas à adapter le débit d’air de ces espaces aux besoins effectifs. En réduisant le débit d’air de moitié, il est possible d’économiser jusqu’à 80% d’énergie.

SuisseEnergie - Réduire le débit d'air dans les grandes pièces inutilisées
 

Récupération de chaleur vérifiée

Il se peut que votre récupérateur de chaleur fonctionne mal, mais cela ne se voit pas. Il est ainsi important d’optimiser et de vérifier l’efficacité de la récupération de chaleur.

SuisseEnergie - Exploiter au maximum la récupération de chaleur
 

Cela peut en outre vous être utile :

Votre éclairage

Capteurs et détecteurs adéquatement réglés

Pensez à bien régler la valeur cible de vos détecteurs pour la lumière du jour et le temps de maintien avant que l’éclairage ne s’éteigne, afin que les lumières d’éteignent lorsqu’il y a suffisamment de luminosité ou lorsque personne n’est présent dans la pièce.

SuisseEnergie - Régler correctement les capteurs de lumière naturelle et les détecteurs de présence et de mouvement
 

Lampes fluorescentes remplacées

Dans les pièces très utilisées, vérifiez si le remplacement des tubes fluorescents par des tubes LED est rentable pour vous à court terme. Sur la durée, optez de préférence pour une installation d’éclairage à faible consommation d’énergie.

SuisseEnergie - Remplacer les anciennes lampes fluorescentes par des tubes LED modernes
 

Intensité de l’éclairage adaptée

Des pièces fortement éclairées ou trop faiblement éclairées ne sont pas optimales. Dans ce sens, il est important d’adapter l’intensité de l’éclairage aux besoins effectifs, selon l’utilisation de chaque pièce.

SuisseEnergie - Adapter l'intensité de l'éclairage aux besoins réels

Vos installations de froid

Installations de réfrigération et de congélation fermées (pour les sociétés de services)

Des stores de nuit, caches ou portes en verre devraient être utilisés pour fermer vos installations en dehors des heures d’ouverture. Ainsi, le froid est contenu dans le réfrigérateur ou congélateur et des variations de température sont évitées.

SuisseEnergie - "Fermer" systématiquement les réfrigérateurs et les congélateurs pendant la nuit
 

Chambres froides et de congélation dégivrées

Si de la glace s'est formée au plafond ou sur l’évaporateur des chambres froides, cela veut dire qu’il y a trop d’humidité dans la pièce. Il faut donc éliminer les dépôts et vérifier régulièrement que cela ne survienne pas à nouveau.

SuisseEnergie - "Dégivrer" et maintenir au sec les chambres froides et de congélation
 

Cela peut aussi vous être utile :

  • Prévoir un sas pour vos entrepôts frigorifiques, afin qu’ils soient mieux isolés
Votre air comprimé

Fuites éliminées dans le réseau d’air comprimé (pour les industries)

En vérifiant chaque année le réseau d’air comprimé, il est possible d’économiser 40% de l’air qui est perdu par des fuites.

SuisseEnergie - Les fuites d'air comprimé vous coûtent cher
 

Réseau d’air comprimé coupé (pour les industries)

En dehors des heures de service, n’hésitez pas à réduire le niveau du réseau d’air comprimé voire à l’éteindre.

DETEC - Stop Gaspillage

Title
Vers une optimisation de votre exploitation en cas de pénurie (OE)

Intro

Parallèlement à ces réductions de consommation relatives à vos installations, il vous est vivement recommandé d’analyser votre exploitation dans un objectif d’en optimiser sa consommation énergétique. Veuillez trouver ci-après toute une série de conseils à la matière.

Column
Les quatre étapes d'un projet d’optimisation de l’exploitation

Une entreprise de petite ou moyenne taille peut facilement réduire par elle-même ses coûts énergétiques en prenant quelques mesures. Au départ, cela peut paraitre marginal, mais au fil des années, les économies d’énergies deviennent conséquentes.

Pour cela, il faut compter sur du temps, des connaissances et un peu de budget. En sus, il faut désigner une personne au sein de l’entreprise, chargée de cette optimisation, qui peut acquérir les connaissances nécessaires.

Suisse énergie propose quatre étapes pour tout projet d’optimisation de l’exploitation.

  • Lancer le projet
  • Identifier les informations OE importantes pour votre activité
  • Mettre en œuvre ces dernières
  • Et, bien sûr, contrôler et communiquer les résultats
Des questions types sont à se poser, par exemple :
  • Des robinets économiseurs sont-ils bien placés dans nos halles de production, nos douches et toilettes ?
  • Est-ce bien juste que le système de ventilation ne fonctionne chez nous uniquement lorsque quelqu’un est dans l’entreprise ?
  • La température ambiante est-elle adéquate ?
  • Le courant utilisé est-il identique durant les heures d’ouverture et en dehors de ces heures ?
  • Nos vitrines de la cafétéria sont-elles bien fermées la nuit ?
  • Notre éclairage est-il éteint quand personne n’est dans l’entreprise ?
  • Connaissez-vous votre consommation d’énergie ?
  • Pour quel-le poste ou activité votre consommation d’énergie est-elle la plus importante ?
  • Etc.

Liens utiles :

Title
Des préparatifs à votre mesure en cas de pénurie

Intro

Un minimum de préparatifs est à mettre en oeuvre de la part des entreprises, afin d’être prêtes à réagir de manière propice - le cas échéant – à une pénurie. L’expérience nous montre que toute préparation à un tel scénario comporte de nombreux avantages.

Voici diverses invitations à la réflexion :

Column
Comment gérer la poursuite de vos activités le mieux possible ?

Pensez notamment à :

  • Analyser vos processus : quels sont les processus critiques où il y aurait de gros dommages s’ils étaient entravés ? Quelles sont les étapes de production et leur ordre chronologique ? Pendant combien de temps au maximum le processus peut-il être interrompu ? etc.
  • Déterminer vos objectifs en matière de protection : quel-le-s activités et processus maintenir à tout prix en cas de coupure ? Quelles en sont les priorités ?
  • Définir vos mesures pour y pallier
  • Et surtout vérifiez-les ! Testez aussi leur efficacité
Comment réduire votre dépendance face à l’électricité ?

Les conseils sur cette thématique sont nombreux. Pensez notamment à réduire autant que possible votre dépendance à l’égard de l’alimentation en électricité.

Pensez notamment à :

  • Bien isoler, selon les normes récentes, vos bâtiments
  • Prévoir un sas pour vos entrepôts frigorifiques
  • En cas d’absence d’électricité, réfléchir à comment maintenir un fonctionnement minimal de vos entrepôts automatisés (voir le chapitre sur l'alimentation électrique de secours)
  • Pensez aux sources lumineuses naturelles
  • Pour les locaux d’élevage, faites-en sorte qu’ils puissent être aérés de manière manuelle
  • Pensez à des processus de stockage pour les fourrages
  • Pour des pistes de solution afin de sécuriser votre approvisionnement en électricité, consultez votre gestionnaire de réseau de distribution ou fournisseur d’électricité pour vous conseiller en la matière
  • Etc.
Quelles sont les alimentations électriques de secours ?

En cas de coupure prolongée, il est possible de faire fonctionner ou stabiliser les équipements indispensables grâce à un dispositif d’alimentation de secours (ex. groupe électrogène ou piles à combustion).

Pensez notamment à ce type de suppléance pour :

  • Les installations qui sont nécessaires à la sécurité des personnes et animaux
  • Celles qui seraient endommagées de manière critique en cas de coupure de courant
  • Ou encore celles:
    • qui requièrent un long temps de remise en marche ou de nettoyage (ex. salles blanches),
    • qui constituent des éléments indispensables au bon fonctionnement des installations (ex. centres de calcul).

A noter qu’une alimentation de secours ne permettra pas de maintenir la production dans une entreprise à forte consommation d’énergie, mais aidera à atténuer les répercussions les plus graves d’une panne électrique dans les secteurs clés.

Pour des achats de ce type, renseignez-vous auprès d’un spécialiste qui soit à même de vous conseiller tenant compte de vos besoins !

D’autres pistes d’alimentation de secours ?

Une autre piste pourrait être la réalisation d’une installation photovoltaïque assurant la production d’électricité minimale en hiver (avec batterie de tampon et modification des installations pour une utilisation en mode îlot, sans connexion au réseau électrique).

D’autres pistes d’aide en prévention d’une panne d’électricité ?

De manière individuelle

Assurez un maximum votre indépendance face à vos équipements électriques

  • Réfléchissez à des réductions de consommation d’électricité que vous pouvez réaliser
  • Pour votre éclairage, pensez à installer une solution de secours à batterie longue durée ou d’une alimentation de secours
  • Faites de même pour vos dispositifs d’alarme et de surveillance
  • Faites attention à ce que les portes électriques puissent aussi être ouvertes et refermées sans électricité
  • Prévoyez si possible plusieurs moyens afin de communiquer et d’échanger des informations et testez-les régulièrement
  • Réservez au moins un ordinateur portable sur votre lieu de travail, que vous pourrez continuer à utiliser un certain temps même en cas de coupure de courant
  • Pensez à faires des sauvegardes régulières de vos données électroniques pertinentes et conservez-les ailleurs que sur le serveur
  • Important : rassemblez les infrastructures informatiques clés du site dans un centre de calcul local, dont vous doublonnerez l’alimentation électrique
  • Pensez à vous assurer que les chaufferies, ascenseurs, etc. se remettent automatiquement en marche lorsque le courant est rétabli
  • Renseignez-vous sur l’autonomie des entrepôts frigorifiques et des réfrigérateurs

Faites de même face à vos autres dépendances

  • Détenez des stocks suffisants des produits clés et si possible disposez de plusieurs fournisseurs pour ceux-ci !
  • Pensez à vous équiper de transpalettes manuels ou de tout autre engin à même de vous aider
  • Pensez à vous donner la possibilité de traiter un minimum de commandes sans électricité dans les entrepôts (alimentation de secours, plan d’agencement des stocks, formation des employés en cas de coupure de courant, etc.)

De manière collective

  • Concertez-vous avec d’autres entreprises de votre branche pour être en mesure de vous entraider lors d’une crise grave

Lien utile :

Title
Il est urgent d'agir et de se préparer à la pénurie

Intro

Le risque de pénuries de gaz et d’électricité est réel.

La première étape des mesures décidées par la Confédération, à savoir les appels à réduire la consommation, se fait en effet sur une base volontaire.

Par contre, dès la 2ème étape, et de manière croissante et de plus en plus impactante, selon la situation, le Conseil fédéral ordonnera des réductions de consommation qui peuvent aller jusqu’à 10, 20 voire 30%. Cela va nécessairement avoir des conséquences pour l'activité économique et industrielle vu les réductions ou arrêts d'une partie ou de toute la production, ceci pour un certain temps.

Groupe E a à cœur de vous accompagner dans ces préparatifs. Dans ce sens, n’hésitez pas à télécharger dès à présent la documentation susmentionnée (uniquement accessible en français à ce jour), qui comprend toute une série d’informations destinées aux acteurs professionnels, relatives aux étapes de pénuries de gaz et d’électricité, ainsi qu’aux préparatifs qu’il est très souhaitable de mettre en œuvre.

Téléchargez le support pour les professionnels