Dans la Broye, l’eau du lac au cœur d’un projet unique, durable et innovant

AquaVia franchit un nouveau jalon. Le projet tripartite mené par la Commune d’Estavayer, ArroBroye et Groupe E entre dans sa phase d’étude en vue d’un démarrage des travaux en 2026. Les trois partenaires du projet souhaitent continuer à mettre leurs forces en commun pour exploiter de manière durable les eaux du lac de Neuchâtel afin de répondre aux besoins de la région en eau potable, en eau brute pour l’irrigation agricole ainsi qu’en chaleur et en froid de confort. Le démarrage des études est prévu pour 2023.

AquaVia réunit trois partenaires aux besoins distincts mais nourrissant une même ambition: partager une infrastructure de base commune et nécessaire à tous, en utilisant une même ressource, l’eau du lac de Neuchâtel. Lancé en 2020, le projet a été redimensionné et affiné; il entre désormais dans une phase de concrétisation.

Sur la base des études de faisabilité initiées il y a deux ans, le comité de pilotage a décidé de poursuivre ce projet d’envergure et d’entrer de plain-pied dans la phase d’étude d’avant-projet. Cette prochaine étape doit mener vers la procédure de mise à l’enquête planifiée pour 2025. D’ici là, les trois partenaires doivent élaborer des conventions tripartites afin de définir les engagements financiers et les responsabilités de chacun. Du côté d’ArroBroye, les engagements de tous les agriculteurs intéressés par l’irrigation de leurs parcelles doivent être entérinés. Pour sa part, Groupe E va, dès 2023, lancer la commercialisation des raccordements CAD sur les zones concernées. Les retours des clients seront prépondérants pour la suite du projet. La Commune va pour sa part soumettre au vote un crédit d’étude au Conseil général courant 2023.

Trois projets, une seule ressource 100% locale et durable

AquaVia vise à réaliser des synergies entre trois projets distincts: Estavayer développe un projet de nouvelle station de traitement qui doit assurer la sécurité d’approvisionnement en eau potable de la Commune en doublant la capacité actuelle. L’association intercommunale ArroBroye souhaite quant à elle réaliser un réseau d’irrigation agricole dans la Broye vaudoise et fribourgeoise afin de pouvoir mettre un terme au pompage dans les cours d’eau de la région tout en maintenant la production agricole sur le long terme. Enfin, Groupe E vise à construire un nouveau réseau de fourniture de chaleur et de froid pour des quartiers résidentiels et industriels situés aux alentours de la gare.

Pour réaliser ces trois projets, AquaVia vise à valoriser une ressource locale et renouvelable: l’eau du lac de Neuchâtel. Le projet prévoit ainsi la construction d’une station principale reliée à une nouvelle prise d’eau au lac, située à environ 40-50 mètres de profondeur. Une partie de l’eau sera tout d’abord traitée pour être rendue potable, puis acheminée vers un réservoir de 2500 m3 qui alimentera le réseau d’eau potable de la région.

36 GWh d’énergie d’origine renouvelable

L’eau brute remplira quant à elle un double rôle. D’une part, elle remplira un réservoir de 1360 m3 relié au réseau d’irrigation d’ArroBroye. D’autre part, elle fournira l’énergie nécessaire à l’artère énergétique qui sera construite par Groupe E, reliée à trois centrales de production et de distribution d’énergie équipées de pompes à chaleur. Ces installations alimenteront en chaud et en froid les futurs quartiers du Casino-Gare et du Plateau de la Gare, ainsi que la zone industrielle Plein Sud, en friche actuellement. La zone résidentielle de la route d’Yverdon, ainsi que les secteurs Bel-Air, Fontany, Pré-aux-Fleurs, Le Piolet et la route de la Scie seront alimentées en chaleur uniquement.

Cette infrastructure énergétique pourra ainsi fournir quelque 36 GWh d’énergie au total, soit 27 GWh de chaleur et 9 GWh de froid. Groupe E pourra à terme relier ce nouveau dispositif au réseau actuel de chauffage à distance ESTACAD, qui alimente aujourd’hui une cinquantaine de bâtiments situés entre la Croix de Pierre et le Sacré Cœur. L’eau du lac permettra ainsi d’offrir une énergie très peu carbonée à l’ensemble de ces nouvelles zones.

Au final, AquaVia représente une opportunité unique de concrétiser un projet moteur de la transition énergétique, et traduit une volonté commune d’atteindre des objectifs ambitieux au niveau de la réduction d’émissions CO2 d’ici à 2030.

Chiffres-clés

Investissements prévus :

  • Infrastructures énergétiques Groupe E : CHF 50 millions (+/- 20%)
  • Ouvrages communaux : CHF 45 millions (+/- 20%)
  • Réseau d’irrigation ArroBroye : CHF 65 millions (+/-20%)

Surface agricole potentiellement irrigable prise en compte : 4’200 +/- 500 ha (42 km2)

Potentiel de chaleur avec l’eau du lac de Neuchâtel : 13'000 GWh, soit plus de 18% des besoins en chaleur des logements en Suisse

Site internet

https://www.aqua-via.ch/