Groupe E affiche un résultat très satisfaisant pour 2016

12.05.17

Groupe E a réalisé en 2016 un résultat net consolidé de CHF 112 millions contre CHF 37 millions en 2015, année qui avait subi d’importantes corrections de valeur réalisées par le groupe Alpiq. Le chiffre d’affaires a franchi pour la première fois la barre des CHF 700 millions. Malgré ces résultats très satisfaisants, Groupe E continue d’évoluer dans un environnement très exigeant.

En 2016, le chiffre d’affaires consolidé de Groupe E s’élève à CHF 704 millions contre CHF 655 millions en 2015 ; il augmente ainsi de 7,4 %. Si les activités régulées (vente d’électricité aux clients captifs et acheminement d’électricité) engendrent un revenu stable, c’est la diversification de sa palette d’activités qui permet au groupe d’enregistrer une croissance exceptionnelle. Le résultat d’exploitation (EBIT) atteint CHF 106 millions, soit une progression de 6,5 %. Cette performance opérationnelle traduit la croissance dans les services et le domaine de la chaleur. A cela s’ajoute une hydraulicité exceptionnelle, grâce à un début d’année particulièrement humide, laquelle a pu contrebalancer l’érosion des marges constatée sur le marché libéralisé de la vente d’électricité.

Effets exceptionnels positifs
Les effets exceptionnels impactent à nouveau fortement le résultat net consolidé, mais contrairement aux années précédentes, les conséquences pour l’exercice 2016 sont positives. Le groupe Alpiq, dans lequel Groupe E détient indirectement, à travers sa participation dans EOSH, une quote-part de 7,2 %, renoue avec les chiffres noirs ; les effets exceptionnels y relatifs représentent un gain de CHF 12,9 millions. A cela s’ajoutent la dissolution de provisions à hauteur de CHF 32 millions, constituées entre 2012 et 2014 pour reconnaître le risque de perte induit par le coût des contrats d’approvisionnement énergétique face à la diminution des prix de marché.

Le résultat net consolidé s’établit ainsi à CHF 112 millions contre CHF 37 millions en 2015. Hors effets exceptionnels, le groupe affiche un résultat net consolidé de CHF 82 millions, soit une progression de CHF 5 millions (+5,5 %) par rapport à 2015.

Le cash-flow d’exploitation avant variation du fonds de roulement s’établit à CHF 137 millions (2015 : CHF 148 millions). Malgré une excellente performance opérationnelle, le cash flow baisse en raison de l’augmentation de notre participation dans les Forces Motrices de Conches de 71 % à 96 %, de la diminution des dividendes d’EOSH/Alpiq et du coût unique lié au passage du régime de prévoyance de la maison-mère en primauté des cotisations. En investissant CHF 108 millions (2015 : CHF 115 millions), Groupe E a su assurer le maintien de l’infrastructure existante et le développement dans les domaines des nouvelles énergies renouvelables et de la distribution de chaleur. Avec 73%, le ratio fonds propres/bilan reste stable.

Production renouvelable en hausse
La production des centrales de Groupe E a augmenté de 20,7%. L’hydraulicité exceptionnelle due aux précipitations importantes en début d’année est à l’origine de cette progression importante. Les installations de production d’électricité à partir de nouvelles énergies renouvelables de Groupe E Greenwatt ont, quant à elles, produit 24 GWh, soit 39% de plus qu’en 2015. Le domaine de la chaleur a également connu une croissance importante : en 2016, Groupe E Celsius a produit et distribué 170 GWh de chaleur, contre 140 GWh en 2015. Les ventes d’électricité continuent toutefois à baisser (2'478 GWh en 2016 contre 2'537 GWh en 2015) en raison d’effets météorologiques et du changement du mode d’approvisionnement de certains grands clients qui ont fait valoir leur droit d’accès au marché libre.

Un contexte toujours incertain
Malgré ces résultats réjouissants, la situation du marché de l’électricité incite à la prudence. En effet, les incertitudes liées aux conditions-cadres et les prix du marché durablement bas continuent à mettre les entreprises actives dans le secteur de l’énergie sous pression. Groupe E répond à cette situation en diversifiant ses activités pour offrir une palette croissante de services énergétiques et en déployant une stratégie de maîtrise des coûts.

Une clarification des conditions-cadres indispensable
Groupe E s’engage depuis de nombreuses années en faveur du développement de la production d’énergie renouvelable indigène et d’une consommation efficiente. Cette ambition trouve un cadre juridique clair dans la Stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral, soumise au vote populaire le 21 mai 2017. En sa qualité de développeur de nouveaux ouvrages de production d’électricité à partir de sources renouvelables, Groupe E salue particulièrement les réponses qu’elle apporte à la poursuite de ce développement essentiel pour le maintien d’un degré suffisant d’indépendance énergétique et d’investissements en Suisse.

Si le peuple accepte la Stratégie énergétique 2050, les propriétaires de centrales hydroélectriques bénéficieront également d’une aide pour construire, rénover ou agrandir leurs installations. Pour Groupe E, un tel soutien pourrait notamment contribuer à la réalisation de son projet Schiffenen-Morat visant à construire une nouvelle centrale électrique qui apporterait une production supplémentaire équivalente à la consommation annuelle de 31'000 ménages, tout en atténuant l’impact sur l’environnement.

Soutenir l’énergie hydraulique
Si les centrales hydroélectriques de Groupe E parviennent aujourd’hui encore à couvrir leurs coûts grâce à la possibilité d’affecter cette production aux clients privés en tenant compte des coûts de revient, ce modèle de calcul des tarifs se trouve menacé par une récente décision du Tribunal fédéral (TF). En juillet 2016, le TF avait décidé que les entreprises électriques devaient faire bénéficier tous leurs clients du courant acheté sur les marchés internationaux, moins cher que la production indigène. Des discussions sont en cours au niveau du Parlement afin de réaffirmer le droit d’affecter la production hydraulique aux tarifs régulés. Cette mesure, tout comme la prime de marché prévue dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050 pour les producteurs n’ayant pas de clients captifs, permettrait de maintenir les aménagements hydrauliques suisses et les places de travail qui en dépendent. Elle favoriserait également la sécurité d’approvisionnement ainsi que la production d’une énergie issue de la région et respectueuse de l’environnement.

Chiffres clés

 201620152014
Chiffre d'affaires (MCHF)704655616
Résultat opérationnel (MCHF)10699-12
Résultat net de l'exercice (MCHF)11237-139
Bilan (MCHF)2'3092'2652'075
Capitaux propres / bilan (%)737376
Cash-flow (MCHF)137148128
Distribution d'électricité (GWh)3'1533'0753'051
Production d'électricité (GWh)1'2561'0411'096
Ventes d'électricité (GWh)2'4782'5372'558
Ventes de chaleur (GWh)170140107
Ventes de gaz (GWh)1'009954--

Le rapport de gestion est à disposition sur le site internet : reports.groupe-e.ch