Centrale énergétique de Cornaux : retrait de la demande de permis de construire

01.04.15

En raison du contexte économique défavorable, Groupe E retire la demande de permis de construire pour la centrale énergétique de Cornaux (NE). Les surcapacités de production d’électricité en Europe et les prix durablement bas sur les marchés compromettent la rentabilité du projet. Groupe E entend se concentrer sur la production à partir d’énergies renouvelables et les mesures d’efficacité énergétique.

Groupe E retire la demande de permis de construire déposée en 2012 auprès des autorités communales de Cornaux en vue de la construction d’une centrale à gaz. Depuis lors, le contexte économique a considérablement changé. Des surcapacités de production en Europe conduisent aujourd’hui à une offre dépassant la demande et à des prix bas qui compromettent la rentabilité du projet. Selon toutes les prévisions, la situation ne changera pas à moyen terme. En outre, de nombreuses centrales existantes du même type sont actuellement à l’arrêt. Dans l’hypothèse où la demande d’électricité excéderait à nouveau l’offre, ces centrales seront remises en service, ce qui reporte d’autant la nécessité de construire de nouvelles installations.

Engagement renforcé en faveur des énergies renouvelables

En tant qu’énergéticien de référence et de confiance, Groupe E joue un rôle moteur dans la mise en œuvre des nouvelles politiques énergétique et climatique. Dès lors, il entend se concentrer sur le développement des énergies renouvelables ainsi que sur les mesures d’efficacité énergétique.

Ainsi, par le biais de sa filiale Groupe E Greenwatt, Groupe E réalise des installations de production à partir de sources d’énergie renouvelables de taille industrielle. Grâce aux centrales mises en service ces dernières années, la production en provenance des nouvelles énergies renouvelables a fortement progressé. En outre, Groupe E fournit soutien et conseils aux particuliers, collectivités publiques et entreprises souhaitant améliorer leur efficacité énergétique. Ces mesures permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie et contribuent à l’atteinte des objectifs de la Stratégie énergétique 2050.

Granges-Paccot, 1er avril 2015